• J’ai laissé toute colère
    À l’approche de la fin
    Qui- surprise ! – me libère
    De la peur du lendemain.

    J’ai perdu toute inquiétude
    Dès lors que je crois savoir
    Ce qui vient : La certitude
    Est moins lourde que l’espoir !

    J’aurais pensé que la peur
    Qui, si souvent, m’accompagne,
    Serait là lorsque mon cœur
    Pour sa dernière campagne

    Cesserait de battre en moi
    Et pourtant je reste calme.
    Pas de fièvre, pas d’émoi.
    Je suis fier de toi mon âme !

     

    Voilà, c'est le premier que je publie ici.

    J'espère qu'i y en aura d'autres.

    Merci aux passants.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Parilla Bluecat
    Samedi 22 Octobre 2011 à 13:45

    Poooole !  

    Salut à toi dans cette jungle !  J'aime ton texte Alapero, j'aimerais surtout en être là aussi.

    Et voici un lien vers le site de poésie de ma copine puisque je crois que tu sauras apprécier.

     

    http://www.locus-solus.org/

    2
    jacqueline
    Samedi 22 Octobre 2011 à 22:17

    Très bon début continue

    3
    jacqueline
    Samedi 22 Octobre 2011 à 22:18

    ça me plait c'est tout à fait toi

    4
    sophiedu21
    Dimanche 23 Octobre 2011 à 11:25

    Salut pépé !!


     


    C'est vraiment très bien... et c'est vrai que ça te ressemble tellement !


     


    Continue ! C'est génial !


     


    Gros bisous. A bientôt.

    5
    alpero Profil de alpero
    Dimanche 23 Octobre 2011 à 14:38

    Parilla Bluecat, t'es trop indulgent, merci de ton passage et pardonne moi d'avoir si tardé pour répondre : je me bagarre encore un peu avec mon fonctionnement.

    6
    alpero Profil de alpero
    Dimanche 23 Octobre 2011 à 14:39

    Jacqueline, je suis content que tu me reconnaisse dans ce texte. merci beaucoup de l'avoir lu.

    Bises.

    7
    alpero Profil de alpero
    Dimanche 23 Octobre 2011 à 14:42

    Ma Grande Sophie (on dirait le titre d'une chanson),

    Je te remercie de ton passage, mais il me semblait que tu le savais déjà que je suis génial, non ?

    Bon, maintenant que j'ai déconné, je peux te faire la bise normale, je peux ?

    Bise aussi aux deux grands et le coup de pied habituel au Francky.

    8
    Glomette
    Mardi 25 Octobre 2011 à 15:03

    Je suis aussi tres fier de ton ame... et de ce poeme.


    Par contre mon preferé restera toujours celui que j'avais inclus dans mes taxtes du Bac et qui disait "un homme est mort à Haiphong, sous une bombe de fabrication occidentale... et elle l'aimait". Dommage je ne suis pas tombé dessus à oral j'aurais bien plus cartonné que sur Ronsard et sa Mignonne qui lui ne m'inspiraient pas du tout. Le second ? celui qui commernçait par "et c'est pendant la nuit que viennent nos chimères"... Mais là encore je ne me souviens plus de la totalité du texte. Crois bien que j'en suis navrée sinon tu aurais pu les publier ici... Je pense qu'ils auraient plu à tes lecteurs.

    9
    alpero Profil de alpero
    Mardi 25 Octobre 2011 à 16:32

    je vais tenter de les retrouver et je vais les mettre là.

    Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :