• tiens, un pt'it poème qui a , comme les précédents, déjà été interneté ailleurs, à l'occasion d'un concours :

     

     

    Absinthe

       
     

    L’avenir m’est si lourd que j’ai trouvé la voie

     De la fuite en ce verre dont je voudrais goûter

     Avant qu’elle ait fini lentement de goutter

     La livide liqueur par où ma vie se noie.
     

    Dans les reflets moirés du liquide qui coule

     Au fond du gobelet, mon regard s’est perdu

     Comme se perd aussi le malheureux pendu

     Qui s’agite et balance au milieu de la foule.

     

    Le sucre a disparu. Il n’est plus qu’un fantôme

     Dans l’eau où s’adoucit la boisson dont j’attends

     Qu’elle vienne calmer la peine qui me tend

     Nourrie par le malheur dont m’envahit l’arôme.

     

    Le souffle de ma vie sort par ma bouche ouverte,

     Ma bouche qui, goulue, avale le poison

     Puisque, sans avenir, je n’ai plus de raison

     Afin de rester moi, de me priver de verte !!!

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    yo
    Mardi 22 Novembre 2011 à 10:40

    Bonjour Alain

    Ton poème m'a ramené si longtemps en arrière....

    J'étais intriguée petite, par cette cuillère bizarre posée sur le verre avec un sucre

    sur lequel, religieusement le Papa faisait couler un filet d'eau sur la liqueur verte.

    Lui aussi comme toi avait un regard dans le vague, c'était le dimanche

    et il ne fallait pas faire de bruit, papa se reposait.

    J'étais fascinée par cette cuillère joliment ouvragée, je la cherche toujours dans les vide grenier.

    Finalement lui aussi devait noyé ses soucis de la semaine avec ce verre....

    merci Alain. 

     

     

    2
    alpero Profil de alpero
    Mardi 22 Novembre 2011 à 11:35

    je suis vraiment content que ce petit poème t'ai offert cela.

    Merci à toi pour cela, Yo

    3
    appo
    Lundi 30 Janvier 2012 à 16:45

    La verte me ramène à mon enfance....ou elle était encore tolérée par nos montagnes , non sans ravages neuronaux. On en trouve encore (de la vraie). Merci pour cette prose  appaisante.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    alpero Profil de alpero
    Lundi 30 Janvier 2012 à 17:53

    sympa ton passage, Appo et ton commentaire aussi.

    amitiés, Alpero

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :