• Face à face

    FACE A FACE

    Même en essayant tu ne peux
    Réussir à paraître mieux
    Que ce que tu deviens : un vieux !

    Tes cheveux blancs qui disparaissent
    Et tes joues flasques qui s’affaissent,
    Leur vue sur les miroirs te blessent !

    Tellement d’années s’accumulent,
    Tant de maladies te bousculent
    Que tu sens l’espoir ridicule :

    C’est fini tu n’es qu’un vieillard,
    Lequel soit mince ou gras à lard
    Sait que demain sera : « trop tard ! »


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :