• je souris quand je le veux

    Je souris lorsque je le veux
    Triste je suis quand ça « m’amuse »
    Et qu’on me traite ou non de buse,
    C’est mon privilège de vieux.
     
    Le vent qui par moments, m’entraîne
    Dans la mauvaise direction
    N’est jamais que la réaction
    D’un vieux machin qui se gangrène.
     
    Heureusement, passent me voir,
    Par-ci par-là, quelques sourires
    Qui me donnent envie d’écrire
    Autre chose que des mots…noirs.
     
    Je souris lorsque je le peux.
    Triste je suis quand le vent m’use,
    Mais quelquefois, ma vieille muse
    Vient m’attraper par les cheveux
     
    Et me souffle des mots heureux !
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :