• Les cailloux

    Celui-ci, oui, il est autobiographique... sauf la fin, hélas !

     

    Les cailloux

    Sont partout.

    Les calculs

    S’accumulent

    Et frénétiques,

    Mes néphrétiques

    Me bousculent !

     

    Mes pauvres reins

    Ne sont pas bien

    Ils se bloquent

    Ces loufoques

    Et me torturent.

    Quelle aventure !

     

    Mais c’est assez,

    J’ai décidé

    Puisque l’eau bue

    Est sans vertu

    Quelque soit l’heure

    Où je la bois en vain,

    Que même si je pleure

    Je me mettrais au vin !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :