• Où as-tu vu que le bonheur...

    Une histoire absolument pas autobiographique.

    Je n'ai jamais séduit une dame qui aimait quelqu'un d'autre, mais c'est plus par manque d'occasions que par vertu. Par contre, des types de ce genre, j'en ai croisé, trop.

    Et tout ça dans un essai de poème sans vraies rimes, j'ai le trac...

    Où as-tu vu que le bonheur
    C’est de l’argent avec du beurre ?
    Qu’on ne pourrait être content
    Sans cet argent ?

    Pourquoi penses-tu qu’une épouse
    Devrait rester à tes genoux
    Obéissante, admirative
    De tous tes sous ?

    Tu te crois toujours le meilleur
    Le roi du monde, le seigneur
    Celui qu’on écoute et qu’on craint…
    Pauvre crétin !

    Tu sais pourtant qu’elle m’attire
    Depuis toujours la belle enfant
    Que tu crois maintenir longtemps
    En esclavage.

    Alors, conserve ses photos
    Car avec moi, un peu plus tôt,
    Bien que poète et sans radis,
    Elle est partie.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :