• Partir... écrire.

    Tiens, puisque je suis aussi gai en ce moment que si je me brûlais les deux mains,
    voici ce qu je viens de pondre (et ne riez pas trop fort, à la lecture).


    Écrire
    Pour oublier que le temps passe
    Et qu'on se retrouve, à la fin
    Hors du chemin.

    Écrire
    Pour emplir les derniers instants
    de tous les mots qui sont restés
    dans l'encrier.

    Écrire,
    Emplir son vide de papier,
    Pleurer, rire,
    Faire comme si tout venait
    Quand on l'attend, comme on désire...

    Ne pas pleurer surtout, jamais,
    Quand on sent que le temps s'efface
    Et que ne demeure, à sa place,
    Que celle qu'on ne veut nommer.

    Partir
    Enfin, en se marrant,
    Partir comme si chaque instant
    Qu'on laisse là comme une tâche
    De sang
    Avait moins d'importance
    Que n'en aurait le souvenir
    Du temps perdu.

    Partir
    Et ne jamais se retourner
    Sur des regrets !


  • Commentaires

    1
    Samedi 17 Novembre 2012 à 19:58

    lu

    mais comme je suis pas plus gai que toi en ce moment j'ai du mal a apprecier

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :