• Permettez...

    « Permettez-moi, Madame

    « De vous chanter cet air

    « Qui vous offre mon âme

    « Dans un bouquet de vers… »

     

    J’en ai pondu des tonnes

    De ces bouquets légers

    Et jamais ne m’étonne

    Qu’ils ne soient pas aimés.

     

    Mais quand mes vers s’envolent

    Sans même être imprimés

    Mon clavier qui rigole

    Veut être encor frappé.

     

    Ne valent pas grand-chose

    Les mots que j’ai posés

    À grande ou faible dose

    Sur des bouts de papier

     

    Pourtant, moi je les aime

    Et j’écrirai toujours

    Mes si mauvais poèmes

    Jusqu’au bout de mes jours.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :