• Saisons ?

    Saisons ?

     

    Ce matin, la pelouse est blanche

    Et l’herbe crisse sous le pied.

    Le givre, aussi, est sur les branches

    De ton vieux saule et du figuier.

     

    Le ciel trop bleu de cet automne

    Ensoleillé défie le temps.

    Le soleil luit, mais je frissonne :

    Sans toi plus rien n’est important !

     

    Ce faux printemps et sa lumière

    Laisse mon coeur vide d’espoir...

    Tu étais dure et toute fière

    En me quittant, hier au soir.

     

    Sur la pelouse, le silence

    Remplace le son de tes pas...

    Le gel, le froid et ton absence

    Comme l’hiver m’est un trépas !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :